SKA représente un instrument scientifique et une entreprise industrielle considérable, avec une implication et un intérêt au niveau de l’astronomie française qui monte en puissance, et dont on attend des retombées qui vont bien au delà des seules applications astrophysiques.

Il s’agit d’un cas d’application particulièrement stimulant pour un très large sous-ensemble de technologies de l'information haute performance et de la production d’énergie à venir. D’autres disciplines scientifiques bénéficieront des progrès attendus pour ce projet, mais aussi de larges domaines d'activité en dehors de la recherche.

L'organisation SKA-France

SKA termine sa phase de pré-construction sans participation formelle de la France, qui est invitée aujourd’hui à joindre les réunions du Board du projet en tant que Pays observateur. La France, cofondatrice des premières étapes de SKA, s'était en effet retirée lorsque le groupe de 10 pays engageait la préconstruction fin 2011, pour des raisons programmatiques.

Suivant la recommandation du séminaire de prospective de l'INSU à Hyères fin 2014 et sur la base de l’indéniable intérêt scientifique et technologique de SKA, le CNRS-INSU, avec l'appui des Établissements (Observatoires et Universités) directement concernés, a mis en place une coordination « SKA-France » des implications tant scientifiques, technologiques qu'industrielles des différents acteurs nationaux. D’autres établissements pourront être invités à rejoindre l’initiative.  

La mise en place d'une coordination SKA-France en configuration projet est conçue pour compléter le travail d’animation scientifique confié à l’Action Spécifique SKA-LOFAR en structurant les actions suivantes :

  • coordination et préparation du positionnement des contributions françaises au sein du projet international avant la phase de construction
  • partage d’information technique, stratégique, et politique 


Le document officiel de la mise en place de SKA-France est disponible pour une description exhaustive de l’Organisation SKA-France, de ses missions et de sa structure, qui est résumée ci-dessous.


La structure de SKA-France  

 
Comité de pilotage

Le comité de pilotage de SKA-France, responsable de la coordination stratégique des activités SKA en France entre les établissements impliqués, est composé par :

  • le directeur-adjoint scientifique Astronomie/Astrophysique de l’INSU 

  • le chargé de mission SKA auprès du DAS/AA de l’INSU 

  • le chargé de relations industrielles de l’INSU 
 
  • le président de l’Observatoire de Paris 

  • le directeur de l’Observatoire de la Côte d’Azur 

  • le président de l’Université d’Orléans ou son représentant 

  • le président de l’Université de Bordeaux ou son représentant 


 

Coordinateur de SKA-France

Le coordinateur de SKA-France :

  • anime le comité SKA-France (cf. ci-dessous)
  • coordonne la préparation des contributions techniques françaises et des relations industrielles
  • assisté par les échanges avec le comité SKA-France et l’AS SKA-LOFAR, il fait le lien entre les équipes françaises et le projet SKA au niveau scientifique 
  • rapporte devant le comité de pilotage sur les évolutions de SKA, les activités de SKA France, et les activités de chacun des établissements. 

Pour une description plus détaillée, le lecteur peut se référer à la lettre de mission SKA-France. Le comité de pilotage a confié à Chiara Ferrari (Astronome à l’Observatoire de la Côte d’Azur) la responsabilité de la coordination SKA-France, pour un mandat initial de 3 ans, à compter du 1er juillet 2016.

 

Autres membres de l'équipe SKA-France

Le profil de poste d’assistant projet pour SKA-France (Michel Caillat, ingénieur de recherche de l'Observatoire de Paris) est défini sur la base des besoins identifiés au cours de la phase de préparation à la révision de la feuille de route MESR :

  • Aide à l’organisation des ateliers technologiques et scientifiques :
  • Donner suite aux actions technologiques identifiées au cours des réunions avec les industriels :
  • Aide à la rédaction de la fiche de projet SKA en préparation à la révision de la feuille de route MESR
  • Participation aux SKA Engineering Meetings

Depuis Novembre 2016, Kevin Barrière (jeun diplômé de l'Ecole Centrale Lyon) a rejoint l'équipe en tant que ingénieur système junior en mission auprès du Project Office.

 

Comité SKA-France

Pour assurer le lien entre les équipes françaises et le projet SKA au niveau scientifique, le coordinateur de SKA-France sera assisté par l'Action Spécifique SKA-LOFAR et par le comité SKA-France. Ce comité a été constitué par le coordinateur de SKA-France en accord avec les Directeurs de Unités concernées; il réunit les représentants des unités engagées dans le projet, le directeur de l'Action Spécifique SKA-LOFAR et le délégué aux relations industrielles de l'INSU (liste des participants).

Aller au haut