1 juin 2017 

Un résultat récent obtenu par une équipe internationale qui inclut des chercheurs français montre l’importance des observations de pulsars dans les amas globulaires, et de la recherche de nouveaux pulsars similaires, telles qu’elles pourront par exemple être effectuées avec le télescope SKA à l’avenir.  

L’amas globulaire de la Voie Lactée NGC 6624 abrite six pulsars connus, et parmi eux, PSR B1820-30A est un pulsar milliseconde qui possède la propriété remarquable d’être le pulsar d’un amas globulaire situé le plus proche du centre de son amas hôte. L’analyse des données de chronométrie obtenues sur plus de 25 ans avec le radiotélescope de Jodrell Bank et sur plus de 10 ans avec le Grand Radiotélescope décimétrique de Nançay a permis de mesurer de manière très précise des variations apparentes de la fréquence de rotation du pulsar sur presque trois décennies. L’étude de ces variations suggère que le pulsar est probablement en orbite autour d’un trou noir de plus de 7500 masses solaires au centre de l’amas.

Plus d'informations dans les Dernières nouvelles du CNRS-INSU n°294

Source: B. B. P. Perera, B. W. Stappers, A. G. Lyne, C. G. Bassa, I. Cognard, L. Guillemot, M. Kramer, G. Theureau, G. Desvignes, Evidence for an intermediate-mass black hole in the globular cluster NGC 6624, Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, MNRAS 468, 2114-2127 (2017)

Aller au haut